Les traditions de mariage en Inde

Nous allons vous faire découvrir les traditions de mariages de différents pays à travers plusieurs articles. Et nous commençons notre tour du monde par le mariage hindou !

Le mariage hindou est un mariage religieux considéré comme sacré où il existe de nombreux rituels et traditions.

En Inde, le mariage est à la fois l’union d’un homme et d’une femme pour fonder une famille mais aussi l’alliance entre deux familles. Et contrairement à l’occident, le mariage hindou est, depuis toujours, un mariage arrangé. Les parents, de par leur réseau d’ami, leur famille, choisissent le/la futur(e) époux(se). Et la famille de la future épouse doit offrir une dot à la famille du futur mari (argent, maison, terrain…). La rencontre entre les futurs mariés et leur famille se font quelques semaines ou mois avant le mariage, cette rencontre est appelée « nichayadartham ». Il faut aussi savoir que les parents choisissent le/la futur(e) époux(se) selon leur classe sociale, et plus la famille est riche, plus le mariage est somptueux où il peut durer jusqu’à 12 jours !

Crédit photo : pinterest

Crédit photo : pinterest

Vient ensuite la cérémonie de mariage, aussi appelée « kalianon » ou « thirumam », suivant de nombreux rituels. Les mariés sont vêtus de costumes traditionnels qui varient selon la région et qui sont fabriqués spécialement pour l’occasion.

Tout d’abord, le frère de la mariée, appelé « tholan » va chercher le futur marié chez lui, ou celui-ci offre au tholan une bague en or. Ces derniers vont ensuite sur le lieu de la cérémonie nommée « manavarai » ou le prêtre commence un rituel durant plusieurs heures. La mariée arrive alors à son tour accompagnée de sa famille et de sa sœur, appelée « tholi ».

Crédit photo : Pinterest

Crédit photo : Pinterest

L’union des deux époux est ensuite scellée par le prêtre par une bénédiction orale et les invités lancent des fleurs sur les jeunes mariés. Puis le tholan et la tholi offrent au couple le « thâli », collier jaune orné de deux pièces d’or, qu’ils ont fait bénir par les invités. Le marié marque alors le front de son épouse d’un point rouge, appelé « poddu » pour sceller leur union et procède à l’échange de leur collier de fleur.

Les jeunes mariés tournent ensuite 7 fois autour d’un feu sacré où ils invoquent les dieux afin qu’ils bénissent leur couple.

Vient alors un autre rituel, le marié passe la minji (bague) autour de l’orteil de sa femme et celle-ci fait de même pour son mari avec le metti. Les deux bagues sont plongées dans un récipient d’eau et le couple doit les retrouver en y plongeant leur main, cela sert à créer des liens entre les époux. Puis le mauvais œil, arathi, est conjuré par les personnes âgées, souvent les grand-mères.

Pour terminer ces nombreux rituels, le couple se prosternent aux pieds du prêtre et de leurs parents afin de recevoir leur bénédiction et les invités les bénissent avec du riz. Les cadeaux des familles sont remis aux jeunes mariés, puis le kaichi utrrudal est servi, il s’agit du repas de clôture de la cérémonie et les festivités peuvent commencer.

Une fois le mariage célébré, le couple est unis pour l’éternité et en cas de décès du mari la femme doit s’habiller en blanc (couleur du deuil) pour le reste de sa vie et ne doit plus porter son poddu. Elle devient alors la risée de la famille et est exclu des cérémonies religieuses.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s