Les traditions de mariage au Japon

Après l’Inde et le Maroc, nous voici au Japon. Ici aussi, le mariage est sacré et ancré dans les mœurs depuis des siècles.

Il faut savoir qu’autrefois, les Japonais ne se mariaient pas par amour mais par arrangement et utilité entre personnes de même classe sociale. Aujourd’hui, les mariages d’amour sont en forte majorité mais certains mariages d’utilité sont toujours proclamés.

Au Japon, deux religions dominent : le shintoïsme et le bouddhisme. Mais la plupart des mariages célébrés sera un mariage traditionnel shintoïste.  Le mariage shinto appelé « shinzen kekkon » signifie en japonais « mariage devant les divinités ». Avant la cérémonie religieuse, le couple doit se marier légalement, qui a souvent lieu plusieurs mois avant la cérémonie shinto.

Pour ceux qui veulent passer par les vraies traditions de cérémonie japonaise, le couple commence par le rite « Yuimono ». Cette cérémonie représente les fiançailles en occident et c’est aussi le moment ou les deux familles se rencontrent et des cadeaux symbolisant le bonheur, la longévité ou la fertilité sont échangés.

Crédit image : Pinterest

Crédit image : Pinterest

Vient ensuite la cérémonie shinto où seule la famille proche y participe. Tout d’abord, la cérémonie se déroule dans un sanctuaire Shinto menée par un prêtre et de « miko », ses assistantes.

La mariée porte un kimono blanc (couleur de la virginité) traditionnel appelé « shiromuku » et d’une coiffe, la « tsuno kakushi ». Quant au marié, il porte un kimono noir appelé « montsuki ».

Le couple est tout d’abord purifié et doit faire une offrande aux « kami », les dieux. Il y a ensuite le rituel du « San San Ku Do », qui signifie « 3 séries de 3 gorgées ». Le couple doit boire 3 gorgées de 3 tasses différentes remplies de saké (boisson japonaise) dont le but est d’atteindre le chiffre 9, chiffre porte-bonheur au Japon. Ensuite le couple procède à l’échange des alliances. Enfin une miko va servir du saké à tous les convives afin de célébrer l’union du couple et permet de clôturer la cérémonie.

Une fois la cérémonie religieuse terminée, le couple offre à ses invités une réception et un repas. Lors de cette réception, le rituel du « Kagami-Biraki » a lieu. Depuis les temps anciens, les japonais ont pour coutumes d’ouvrir un miroir pour célébrer l’avenir. Il s’agit enfaite de briser le couvercle d’un tonneau de saké afin de le déguster.

Dans les mariages très traditionnels, il n’y a généralement pas de soirée après , mais de plus en plus de japonais organise un mariage plus occidental et propose de finir leur mariage sur une soirée.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s