Les traditions de mariage en Inde

Nous allons vous faire découvrir les traditions de mariages de différents pays à travers plusieurs articles. Et nous commençons notre tour du monde par le mariage hindou !

Le mariage hindou est un mariage religieux considéré comme sacré où il existe de nombreux rituels et traditions.

En Inde, le mariage est à la fois l’union d’un homme et d’une femme pour fonder une famille mais aussi l’alliance entre deux familles. Et contrairement à l’occident, le mariage hindou est, depuis toujours, un mariage arrangé. Les parents, de par leur réseau d’ami, leur famille, choisissent le/la futur(e) époux(se). Et la famille de la future épouse doit offrir une dot à la famille du futur mari (argent, maison, terrain…). La rencontre entre les futurs mariés et leur famille se font quelques semaines ou mois avant le mariage, cette rencontre est appelée « nichayadartham ». Il faut aussi savoir que les parents choisissent le/la futur(e) époux(se) selon leur classe sociale, et plus la famille est riche, plus le mariage est somptueux où il peut durer jusqu’à 12 jours !

Crédit photo : pinterest

Crédit photo : pinterest

Vient ensuite la cérémonie de mariage, aussi appelée « kalianon » ou « thirumam », suivant de nombreux rituels. Les mariés sont vêtus de costumes traditionnels qui varient selon la région et qui sont fabriqués spécialement pour l’occasion.

Tout d’abord, le frère de la mariée, appelé « tholan » va chercher le futur marié chez lui, ou celui-ci offre au tholan une bague en or. Ces derniers vont ensuite sur le lieu de la cérémonie nommée « manavarai » ou le prêtre commence un rituel durant plusieurs heures. La mariée arrive alors à son tour accompagnée de sa famille et de sa sœur, appelée « tholi ».

Crédit photo : Pinterest

Crédit photo : Pinterest

L’union des deux époux est ensuite scellée par le prêtre par une bénédiction orale et les invités lancent des fleurs sur les jeunes mariés. Puis le tholan et la tholi offrent au couple le « thâli », collier jaune orné de deux pièces d’or, qu’ils ont fait bénir par les invités. Le marié marque alors le front de son épouse d’un point rouge, appelé « poddu » pour sceller leur union et procède à l’échange de leur collier de fleur.

Les jeunes mariés tournent ensuite 7 fois autour d’un feu sacré où ils invoquent les dieux afin qu’ils bénissent leur couple.

Vient alors un autre rituel, le marié passe la minji (bague) autour de l’orteil de sa femme et celle-ci fait de même pour son mari avec le metti. Les deux bagues sont plongées dans un récipient d’eau et le couple doit les retrouver en y plongeant leur main, cela sert à créer des liens entre les époux. Puis le mauvais œil, arathi, est conjuré par les personnes âgées, souvent les grand-mères.

Pour terminer ces nombreux rituels, le couple se prosternent aux pieds du prêtre et de leurs parents afin de recevoir leur bénédiction et les invités les bénissent avec du riz. Les cadeaux des familles sont remis aux jeunes mariés, puis le kaichi utrrudal est servi, il s’agit du repas de clôture de la cérémonie et les festivités peuvent commencer.

Une fois le mariage célébré, le couple est unis pour l’éternité et en cas de décès du mari la femme doit s’habiller en blanc (couleur du deuil) pour le reste de sa vie et ne doit plus porter son poddu. Elle devient alors la risée de la famille et est exclu des cérémonies religieuses.

Publicités

La tendance du wedding cake

Source photo : PInterest

Source photo : PInterest

L’arrivée du gâteau est un moment que les invités ne rateraient pour rien au monde ! Mais c’est aussi un moment fort dans le mariage qui s’inscrit dans la tradition. En effet, autrefois,  le gâteau de mariage avait la forme d’un pain dont chaque invité coupait un morceau sur la tête des époux pour leur souhaiter bonheur et fertilité. Aujourd’hui le pain a été remplacé par la pièce montée.

Mais une nouvelle forme de gâteau vient peu à peu devancer la traditionnelle pièce montée de choux : le Wedding Cake !

Made in USA, le wedding cake est une tradition outre atlantique, il s’agit de décorer comme vous le souhaiter votre gâteau de mariage. C’est simple, vous pouvez tout faire puisqu’il peut se décliner sous de nombreuses formes que ce soit par le gout ou par la forme et constitue alors un véritable chef-d’œuvre.

Vous pouvez aussi y ajouter votre cake topper, ces petites figurines qui trônent au sommet des wedding cake. Et aujourd’hui on ose la fantaisie. Ça peut être des figurines, des lettres, des symboles, des pompons… il y en a pour tous les gouts !

En un mot, faites-vous plaisir et étonnez vos invités !

Source photo : Pinterest

Source photo : Pinterest

Le discours de mariage

Suite à un début de journée riche en émotion, arrive l’heure du repas de mariage,  mais aussi comme la tradition l’oblige, l’heure des discours de mariage. Les discours doivent être un moment amusant voire drôle, sans pour autant être pris à la légère. Un minimum de préparation est donc nécessaire pour éviter les impairs.

Quelques petits conseils vous seront nécessaire :

–       Exprimer ses sentiments : Le discours sert avant tout à exprimer ce que l’on ressent le jour du mariage. Remerciements, anecdotes amusantes, vœux pour les mariés …

–       Un minimum d’entrainement est nécessaire : Le discours est en général réalisé par les témoins, les parents, les amis mais aussi par les mariés eux-mêmes. Toutes ces personnes devront nécessairement se triturer les méninges pour le confectionner. Pour ceux qui ne sont pas à l’aise en public, quelques répétitions pourront être nécessaire.

–       Faire preuve de créativité : Il est important de varier la forme et le ton des discours. Le ton pourra être différent selon l’intervenant. Le père de la mariée pourra opter pour un discours plus solennel, contrairement à celui d’un ami qui quant à lui pourra être plus humoristique.

–       Le moment est important, le discours le plus solennel pourra être faits en début de repas, les autres discours seront intercalés tout au long du repas.

–       Le contenu devra être bref et concis pour une meilleure écoute des invités. Le plus classique étant de remercier l’assistance, puis de saisir son attention par un phrase d’humour, ensuite expliquer ce que représente ce moment pour vous et pour finir exprimer vos souhaits pour les mariés.

Et vous, quel sera le ton de votre discours ?

 

Source photo : Kevin Mullins

Source photo : Kevin Mullins

 

Traditions et symboles du marié

Cet article va permettre de répondre à vos interrogations sur notre article sur les « 4 éléments ».

Les mariés quant-à-eux ont-ils des symboles et des traditions ? Et oui ils ont également leurs rituels : bouquet de la mariée et boutonnière.

Le bouquet de la mariée : Selon la coutume, le choix et l’achat du bouquet reviennent au futur marié. Afin de rester dans une harmonie parfaite entre les deux époux, une aide de la part de la mariée peut s’avérer nécessaire pour choisir la couleur, les formes, les textures … !

La boutonnière : Tradition typiquement masculine, lorsque la veste ne comporte pas de poche, le marié peut accessoiriser sa tenue avec cet élément.

C’est en général à la mariée que revient l’honneur d’accrocher la boutonnière, ceci en gage de chance pour le couple !

Comme variante à la boutonnière, il peut mettre une fleur sur le pan de sa veste (pour être assorti à la future mariée, la fleur peux être la même que le bouquet).

Toujours selon les croyances, il doit offrir cette fleur à quelqu’un qu’il estime beaucoup.

Ce rite peut avoir un effet ricoché sur ses témoins. Le port d’une cravate, d’un chech, de chaussettes colorées, mouchoir ou évidemment boutonnière … les démarqueront de vos invités et les rapprocheront du marié.

Qui a choisi pour vous le bouquet, la boutonnière, les accessoires ?

N’hésitez pas à nous poser des questions, nous y répondrons avec plaisir !

Source photo : ameliste

Source photo : ameliste

L’origine du cortège de voitures

Le cortège fait partie intégrante d’un mariage tel qu’on peut l’imaginer et représente l’aspect festif et convivial de ce jour si particulier.

La coutume du cortège est pourtant apparue pour une tout autre raison, à une époque où la lutte contre le mariage clandestin était forte : le Moyen Age.

Ainsi, pour favoriser cette lutte, la loi imposait  que chaque union officielle soit annoncée publiquement et bruyamment. Voilà comment fut instaurée cette tradition singulière.

Aujourd’hui, le cortège se veut toujours aussi bruyant. D’ailleurs pour cette occasion bien précise, les conducteurs sont autorisés à enfreindre le code de la route en klaxonnant hors situation de danger immédiat.

Source photo : public.fr

Source photo : public.fr

Un moment fort lors d’un mariage : l’ouverture du bal

A l’origine l’ouverture du bal reprend l’entrée à l’église c’est à dire que le marié danse avec sa mère et la mariée avec son père une valse, ce n’est qu’au milieu de cette première danse que les mariés se rejoignent pour danser ensemble, les parents vont alors chercher les invités pour qu’ils viennent danser sur la piste.

Aujourd’hui de plus en plus de mariés dansent la première danse ensemble et elle est aussi l’origine d’un vrai spectacle : les mariés recherchent l’originalité.

Source photo : décorationmariage.net

 

L’histoire de la jarretière : elle voit le jour à la préhistoire …

A la préhistoire la jarretière existait déjà, elle était le symbole du pouvoir magique mais aussi le symbole d’un rang social élevé. Plus généralement elle symbolise le mystère et la virginité. Souvent bleu et blanc car ces couleurs représentent l’amour, la pureté et la fidélité chez les hébreux.

La jarretière étant le signe de fidélité, au XIVème siècle le plus important ordre de chevalerie britannique voit le jour grâce à Edward III : l’Ordre de la Jarretière, il est la plus grande récompense pour la fidélité et le mérite militaire.

Lors des mariages, avant l’apparition des listes de mariages, la jarretière était mise en vente pour aider financièrement les futurs mariés. La jarretière faisait office de liste de mariage.

Aujourd’hui la mise en vente de la jarretière tient plutôt lieu d’animation mais beaucoup de mariés trouvent cette animation très sexiste et cette tradition est de moins en moins pratiquée…

Qu’en pensez-vous ?

 

Source photo : wikipédia